jeudi 17 octobre 2019

Feedback #34 : se mettre en avant

A l'occasion de la rentrée, nombre d'entre vous souhaitez du changement, nous en avons déjà parlé dans les précédentes chroniques. Ces changements concernent souvent le domaine privé, avec les fameuses bonnes résolutions. Vous savez, celles qui nécessitent l'inscription dans une salle de sport, une alimentation saine, le fait de s'appliquer dans la gestion de ses papiers ou de son agenda... 

Parmi ces changements et ces volontés de transformation, il y a également l'envie de progression et d'évolution dans la vie professionnelle

Pour écrire et animer cette chronique, je me suis inspirée des nombreuses sollicitations que j'ai eues depuis septembre : la demande d'accompagnement coaching pour réaliser son CV, sa lettre de motivation et préparer son entretien d'embauche en vue d'un nouvel élan dans sa propre carrière. Il parait vraiment évident que le sujet est d'actualité ! 

Je vous propose donc de voir ensemble comment se mettre en avant et faire la différence, notamment dans vos ambitions professionnelles. 

Malheureusement, il est souvent difficile de se montrer objectif envers soi et de faire la part des choses. Nous avons généralement du mal à admettre nos savoir-faire car nous confondons compétences et qualités. D'où, parfois, la nécessité de faire appel à quelqu'un de neutre pour nous permettre de mettre en avant ce que nous sommes, et à notre juste valeur.

1. Or, qu'est-ce qu'une compétence ? 


Une compétence, c'est une combinaison de savoirs, de connaissances acquises tout au long de son parcours, mis en pratique dans un contexte particulier et dont les résultats peuvent être évalués au moyen de preuves.  

En clair, une compétence, c'est un savoir-faire, soit une mise en œuvre de savoirs pratiques, mais aussi un savoir-être, soit la façon de s'adapter aux différents contextes en mobilisant les bonnes qualités au bon moment

Ainsi, une compétence montre ce que vous savez faire. De cette façon, être courageux est une qualité, savoir puiser dans ses propres ressources pour assurer une mission nécessitant courage, c'est un savoir-être et donc une compétence.

Or, pourquoi identifier ses compétences ? Pour identifier ses acquis et ses propres marges de progression, et les formuler, par exemple à un recruteur ou partenaire.
Comment les identifier ? Eh bien, à partir de ses propres expériences, aussi bien personnelles que professionnelles


2. Savoir formuler une compétence 


Pour la rendre facilement identifiable par soi et compréhensible pour la personne à qui on s'adresse, il est important de savoir la formuler correctement

Pour cela, la compétence doit être contextualisée, avec un maximum de précisions pour sortir de la généralité et déterminer les circonstances précises dans lesquelles nous sommes capable d'agir avec compétence. Autrement dit, la compétence doit constamment être rattachée à une expérience précise, à une situation professionnelle vécue et dans laquelle vous avez mis en pratique l'expérience. 

Identifier vos compétences et vos points forts par rapport à un projet professionnel vous permet de valoriser votre profil. De même qu'identifier vos lacunes en termes de compétences vous permet d'établir un plan d'action pour y palier et les améliorer

3.  Méthode, étape par étape, pour identifier ses compétences

- Étape 1 :

Commencez par lister tout ce de quoi vous êtes capable. Repensez à chacune de vos expériences personnelles et professionnelles. Pour cela, revisitez vos jobs d'été et jobs d'étudiants, les stages courts, longs et de fin d'étude ; rappelez-vous vos expériences de bénévolat, de votre vie étudiante comme les projets collectifs ; songez à vos voyages et autres activités de loisir et culturelles.

- Étape 2 : 

Ensuite, déduisez vos compétences depuis votre liste d'expériences. Pour cela, reprenez votre précédent listing et identifiez, pour chacune d'elles, les compétences que vous avez développées au cours de ces expériences. Pour vous aider dans la formulation, commencez vos phrases par : 

"Suite à cette expérience, je suis capable de  + verbe d'action + objet de l'action + contexte +, preuve de la compétence"

"Suite à cette expérience, j'ai appris à + verbe d'action + objet de l'action + contexte + preuve de la compétence "

Quand je parle de contexte, je parle de l'endroit, des circonstances, de la période, de la durée. Quant à la preuve de la compétence, il est question d'expliquer la réalisation, la mission demandée.

Autre méthode, pour déduire vos compétences, vous pouvez également partir de ce que vous avez déjà produit ou réalisé, et chercher les compétences requises pour ce faire. 

Exemple : Réalisation du rétroplanning de la compétition de basket inter-établissement. 
Je suis donc capable d'organiser la logistique d'une compétition accueillant un certain nombre d'équipes. 

Pour chacune des expériences listées, évertuez-vous à déterminer trois ou quatre compétences développées.

Petite astuce : n'hésitez pas à entretenir ce portefeuille de compétences tout au long de votre expérience professionnelle. Il est parfois plus facile de le remplir "à chaud" plutôt qu'à froid, surtout concernant les toutes premières années d'expérience professionnelle.

- Étape 3 : 

Les deux précédentes étapes vous ont permis de lister et d'analyser vos expériences, de réfléchir sur vos compétences. Vous avez ainsi pu identifier trois à quatre compétences par expérience. Cela vous amène à une liste d'au moins six à vingt compétences.

Maintenant, vous allez pouvoir les évaluer. C'est ce qui vous permettra de renforcer vos pistes professionnelles ou de vous orienter si vous n'avez pas encore d'idée précise. 

Évaluer signifie indiquer un degré de maîtrise, d'efficacité et de confiance en soi pour réaliser la mission, pour chacune de ces compétences. 
Sous forme de tableau, indiquez la compétence en question, le niveau de maîtrise (Expert, Confirmé, Autonome, Junior) et le plan d'action à mettre en œuvre pour compléter ces compétences au mieux.

Une fois ce tableau rempli, à vous de souligner trois à cinq compétences clés pour chacune de vos pistes professionnelles si vous en avez. Pour vous guider, n'hésitez pas à vous renseigner sur les référentiels métiers visés et interrogez-vous : 

- De quelles compétences ai-je besoin pour mener à bien mon projet ? 
- Quelles sont les compétences les plus importantes, et celles qui sont complémentaires ?

Vous pouvez d'ailleurs leur ajouter des qualités vous concernant et vos valeurs, qui vous influencent dans vos prises de décisions, que cela soit conscient ou non. 

- Étape 4 :

Enfin, identifiez vos marges de progression

Une fois que vous avez pris connaissance de vos points forts et axes d'amélioration, travailler sur les compétences à renforcer.

De nouveau, interrogez-vous : 

- Quelles sont les compétences nécessaires à acquérir pour mon projet ? 
- Comment renforcer des compétences que je possède mais qui restent, pour l'instant, insuffisantes ?

Et pour répondre à cette dernière question, renseignez-vous sur la toile : de nombreuses possibilités peuvent se concrétiser, comme se former ou se certifier en suivant un cours en ligne, réaliser un stage, vous engager dans la vie associative...

4. Le petit plus ! 


Pour vous aider à aller à l'encontre de vos compétences et les admettre, n'hésitez pas à questionner votre entourage. Vous pouvez réaliser une sorte de questionnaire personnalisé, afin d'obtenir leur appréciation à votre égard. 

5. Les valeurs 


J'aimerais revenir sur cette notion quasiment indispensable pour toute analyse de soi, en vue d'une évolution ou transition de carrière. 

Nous avons axé notre attention sur les compétences, tout aussi élémentaires, mais les valeurs, aussi bien personnelles que professionnelles, occupent également une grande place dans l'analyse de soi et de ce que l'on appelle le "marketing de soi". 

Attention, je tiens à préciser que le marketing de soi dans le sens de cette chronique réside en la valorisation de soi, de ses compétences et de ses potentiels à travers un projet professionnel. 

Pour identifier et valoriser vos valeurs les plus essentielles, je vous recommande d'utiliser un inventaire de valeurs, dans lequel seront par exemple listés : l'action, l'acceptation, l'aide à autrui, la spiritualité, la serviabilité, l'indépendance, la fidélité, l'esthétique, l'économie, le rôle social, la propreté, la passion, le partage, l'obéissance, la joie de vivre, la justice et j'en passe. 

Une fois que vous aurez listé l'ensemble des valeurs qui vous représentent, vous allez les classer selon si elles concernent le plan personnel ou le plan professionnel. Ces deux catégories vont vous permettre de rattacher chacune des valeurs que vous avez initialement listées à un contexte de vie (rappelez-vous, déjà pour les compétences, le contexte était indispensable...)

Parmi les valeurs retenues, vous allez ensuite relever cinq valeurs prioritaires, pour lesquelles vous souhaitez investir toute votre attention et action, à ce moment précis de votre vie. A vous de les hiérarchiser selon vos propres priorités

Dans ce quatrième temps, nous allons parler de la notion d'engagement, en réalisant des actions dface à ces cinq valeurs prioritaires définies. En effet, en trouvant du sens lorsque celles-ci sont officiellement admises et reconnues, la nouvelle perspective est d'amener du mouvement et donc de l'action auprès d'elles. Cela passe par la mise en place de ce qui permettra de vivre pleinement au cœur de chacune de ces cinq valeurs.

- Qu'est-ce que je peux faire quotidiennement pour pratiquer ces valeurs ?

La suite de la réflexion portée sur vos valeurs actuelles repose sur la clarification de ces dernières. Les clarifier, c'est lever les freins en déterminant si la valeur prioritaire est constructive ou non pour soi, si la valeur est favorable à la transition en cours, ou si elle engendre le moindre risque

En dernier lieu, réfléchissez sur l'ensemble de vos expériences de vie : 

- Quelles sont celles qui ont le mieux reflété vos valeurs ? 
- Quelles en sont les raisons ?
- Quelles sont celles qui se sont révélées contraires à vos valeurs ? 
- Quelles en sont les raisons ?

Ce qui vous amènera à vous demander quels éléments clés vous devez impérativement retrouver, respecter ou considérer pour aligner votre vie dans le sens de vos valeurs, puis de réfléchir aux moyens que vous pouvez identifier pour introduire ces éléments clés dans votre vie et ainsi respecter ce qui a de l'importance pour vous ?

6. Pour finir 


Pour finir, je ne pourrais jamais vous recommander suffisamment de faire appel à un regard neutre et objectif sur vous et votre parcours. Souvent, nous banalisons voire sous-estimons notre savoir-faire et savoir-être. Une tierce personne vous aidera à être plus juste.

Ce travail, qui peut vous demander énergie et temps, reste primordial pour faire votre propre connaissance, vous cerner, vous définir, et vous donner toutes les chances d'accéder à la place que vous escomptez.

C'est à partir de ce travail que vous aurez bâti les fondations de votre empire professionnel, vous offrant l'opportunité de vous orienter ce vers quoi vous tendez. Ces outils vous aideront à construire un CV de qualité et personnalisé en fonction de ce à quoi vous aspirez, ainsi qu'à rédiger une lettre de motivation qui vous mettra suffisamment en lumière pour faire la différence avec vos concurrents.

Prenez conscience de ce que vous valez et vous rayonnerez !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire